Le collectif EDA est né de la rencontre de Maud AlbertierJonas Chéreau et de Sarah Pellerin-Ott.

Entre 2008 et 2014, ielles inventent une série de performances dédiées à différents espaces : une gare, un marché, un champ, des écoles, des collèges, des appartements... Lors de ces performances éphémères, le collectif interroge la relation entre les corps et le lieu développant ainsi un langage singulier.

 

En 2015, le collectif crée TROIS, pièce chorégraphique pour des espaces. Celle-ci s’invente et se réinvente en relation avec le contexte, son histoire, son architecture et les spectateur.trice.s qui y sont invités. Ce spectacle a été présenté dans des théâtres, musées, entrepôt, bibliothèques, piscines...

 

En 2018, la nouvelle création Nos Futurs s’inspire de l’origine même du collectif en interrogeant la notion de groupe. Créée au CNDC d’Angers, cette pièce est présentée par la suite notamment au Colombier à Bagnolet, au TU à Nantes ainsi qu'au théâtre de l’Étoile du Nord à Paris.

 

En 2022, le collectif fabrique son premier spectacle jeune public intitulé Dire Grand à L’hermine à Sarzeau. Une polyphonie d'enfants pour un corps d'adulte.

 

Parallèlement, EDA a toujours eu à cœur de partager ses pratiques à différents publics, la rencontre faisant partie intégrante de la démarche du collectif. À ce titre, le trio imagine des temps d’expérimentations et de réflexions lors des Journées d’enquête sur le geste collectif proposées à différents groupes amateur.trice.s. De plus, le collectif partage son travail avec des enfants, sous forme d’ateliers de médiation.